Top 5 des fausses idées sur l’alimentation
Quand il s’agit d’alimentation saine, chacun a son petit grain de sel à rajouter. Tout le monde rêve de l’alimentation miracle qui pourrait permettre de rester...

Top 5 des fausses idées sur l’alimentation

Quand il s’agit d’alimentation saine, chacun a son petit grain de sel à rajouter. Tout le monde rêve de l’alimentation miracle qui pourrait permettre de rester en bonne santé, perdre du poids et en plus maintenir ces nouvelles habitudes sur le long-terme. Pourtant, quand on analyse à la loupe ces solutions miracles, on se rend compte que beaucoup sont des idées construites par le greenwashing et le marketing. 

Nous allons donc décrypter les 5 idées reçues sur l’alimentation saine :

 

# 1 Les fruits peuvent être consommés sans modération

Faux : nous savons bien que les fruits apportent beaucoup de vitamines ( A,E,C,K..), des fibres, des minéraux, du potassium, du magnésium, et bien d’autres choses encore. Il serait donc très dommage de s’en passer totalement.

Mais ils sont aussi très riches en sucres (saccharose, fructose et glucose). C’est pourquoi les fruits élèvent ta glycémie. Or, quand la glycémie s’élève, une hormone précieuse appelée l’insuline rentre en jeu pour aller stocker le sucre dans les graisses. Les conséquences sont multiples : fatigue, irritabilité, prise de poids et même à plus long terme le diabète de type 2. Si en plus, les fruits sont consommés en smoothie ou en jus, les fibres qui constituent la structure solide du fruit sont détruites et il ne reste plus que le sucre.

Tu l’auras bien compris, quitte à consommer des fruits, autant les consommer entier plutôt qu’en jus. Mais même entier, les fruits ne sont pas à consommer sans modération. C’est comme tout, les excès sont nocifs.

 

# 2 Le gras fait grossir !

Vrai et Faux : le gras, autrement dit les lipides, sont plus caloriques que les protéines et les glucides. Un gramme de protéines et de glucides équivaut à 4 calories et un gramme de lipides à 9 calories. Les industriels nous ont souvent fait miroiter que seules les calories sont importantes à prendre en compte lorsque l’on veut perdre du poids. En fait, c’est une grossière erreur car toutes les calories ne sont pas équivalentes !

Il existe des bonnes calories qui nous permettent d’éviter les fringales et nous maintiennent en forme dans la durée. Il existe aussi les mauvaises calories qui nous rendent fatiguées et nous donnent envie de grignoter.

Les calories des lipides nous permettent d’être rassasiées dans la durée. Mais la encore nous avons exposé qu’une partie de la réalité car il y a deux types de gras : le “bon” et le “mauvais”. Le “bon” gras sont les oméga 3, oméga 6 et oméga 9.

Les oméga 6 et 9 se trouvent déjà en abondance dans l’alimentation occidentale. Alors il convient de privilégier les oméga 3 qui se trouvent dans le poisson (saumon, sardine…) et les oléagineux (graines de sacha inchi, noix, graines de chia, graines de lin, etc.). 

Le mauvais gras: ce sont les acides gras saturés ou les graisses trans que l’on trouve en grande quantité dans les viandes, fromages et produits “industriels”. Ce gras est dangereux pour la santé à long terme, il peut causer obésité et maladies cardiovasculaires.

Il est donc conseillé de baisser son apport en gras saturés et trans et d’augmenter son apport en Oméga 3. Il faut favoriser le bon gras et bien le doser quotidiennement (il doit représenter 35% de l’apport quotidien en calorie). Ainsi, on se rend compte que le gras n’est pas nécessairement notre ennemi. C’est l’une de ces idées reçues sur l’alimentation saine.

# 3 Bio = santé 

Faux : le label bio (AB) ne signifie pas que l’aliment est bon pour la santé. De nombreux produits ayant l’étiquette bio, possèdent des additifs, des conservateurs cancérigènes, perturbateurs endocriniens qui sont néfastes pour ta santé. 

Le label bio est simplement un indicateur des conditions dans lesquelles les matières premières ont été cultivées. Il ne fournit aucune indication sur la composition nutritionnelle du produit.  Le label peut rassurer mais il n’est pas gage de qualité !

# 4 Être végétarien permet de garder la ligne 

Totalement faux et au contraire : beaucoup de personnes passent aujourd’hui à un mode de consommation végétarien ou vegan. C’est une excellente option pour la planète et pour la souffrance animale. Ceci dit, devenir végétarien ne fait pas maigrir et je vais t’expliquer pourquoi. 

Les nutriments qui permettent de ressentir la satieté dans la durée sont notamment les protéines. Or, quand on opère une transition omnivore à végé on a tendance à supprimer tout apport en protéines. Pour compenser, on augmente son apport en glucides (pâtes, riz, pain). Sauf que les glucides sont transformés en sucre pendant la digestion. C’est donc pas bon d’en abuser !

Voici les 3 erreurs santé faites par les végétariens :  

  • Doubler ses portions de féculents
  • Acheter des plats préparés  “ végétarien” dans les supermarchés ou steak vegan
  • Ne pas chercher à remplacer les protéines animales par des protéines végétales (conduisant à un apport insuffisant en protéines)

Passer à une alimentation végétarienne demande un peu d’effort pour être sûr de maintenir une alimentation équilibrée et éviter la prise de poids. 

 

Article du même sujet

5 BONNES RAISONS D’ARRÊTER LE SUCRE !

Sources:

 

Partager l’article